top of page

il s'installe !

 

A quelques jours seulement du départ de l'orgue de Haguenau pour son grand voyage qui l'amènera à Charolles, nous ouvrons cette page.

 

Ne vous attendez pas à y trouver des articles soigneusement rédigés ...

La période qui s'ouvre va être trop dense. 

C'est pourquoi vous trouverez ici une série de galeries où seront affichées les photos avec un minimum de commentaires - mais un minimum de délai également.

 

En amont, plus de douze ans de travail.

 

Et voici de quoi nous avons vécu depuis presque deux ans ...  du virtuel !

l'inauguration : samedi 2 juillet 

Dès la veille, mélomanes et curieux convergeaient sur la belle bourgade de Charolles ...   l'église était prise en continu depuis 8 heures 30 jusqu'à ...   (j'étais enfin allée me coucher !) par les organistes du week-end dont certains n'avaient pu venir en amont pour découvrir l'instrument .

Pour mémoire:  voici

le programme officiel  ...

10h00 :  consécration de l'orgue

 

Quel week-end grandiose et mémorable! 

 

Dès 9h30, l'église était bondée, seules restant libres les places des officiels qui allaient faire leur entrée à la dernière minute ...

 

Début de l'office :  procession de l'évêque de Mâcon, Chalon et Autun Monseigneur B. Rivière pendant que toute l'assemblée chantait a cappella "Eglise du Seigneur" (conduit par le chantre Mike Carver).

Lecture - homélie - prière ...

Seigneur notre Dieu,

Beauté toujours ancienne et toujours nouvelle,

Ta sagesse garde l’univers dans l’harmonie,

Ta grâce donne à la terre sa beauté.

Lecture - homélie - prière ...

Seigneur notre Dieu,

Beauté toujours ancienne et toujours nouvelle,

Ta sagesse garde l’univers dans l’harmonie,

Ta grâce donne à la terre sa beauté.

"Eveille-toi !"   

 

C'est le moment tant attendu.   

La façade de l'orgue est alors discrètement illuminée,

la console s'éclaire ...

orgue de Charolles:  inauguration
l'orgue de Charolles:  inauguration

Orgue, instrument sacré, entonne la louange de Dieu notre créateur et notre Père.

Orgue, instrument sacré, célèbre Jésus notre Seigneur, mort et ressuscité pour nous.

Orgue, instrument sacré, chante l’Esprit Saint qui anime nos vies du souffle de Dieu.

Orgue, instrument sacré, élève nos chants et nos supplications vers Marie la mère de Jésus.

Orgue, instrument sacré, fais entrer l’assemblée des fidèles dans l’action de grâce du Christ.

Orgue, instrument sacré, apporte le réconfort de la foi à ceux qui sont dans la peine.

Orgue, instrument sacré, soutiens la prière des chrétiens,

Orgue, instrument sacré, proclame gloire au Père, et au fils, et au Saint Esprit.

L'orgue répond, par le truchement des improvisations de Michel Alabau :  d'abord par un lumineux et émouvant Plein Jeu. D'autres rubriques suivront, dans le style des versets alternés du XVIIème siècle français,  pour aboutir à la splendeur des anches du Grand Jeu, rubrique traditionnellement affectée à la doxologie ...

l'orgue de Charolles:  inauguration
l'orgue de Charolles:  inauguration
l'orgue de Charolles:  inauguration

Remarquez que l'orgue de Charolles était utilisé depuis Noël 2015 pour les offices, mais seulement avec les fonds et les tierces.  Aucune mixture, aucune anche en attendant le grand jour de l'inauguration.  Quelle émotion!

Le magnifique Grand Jeu de la Doxologie a amené le Psaume 150 (dans la version de H. Schütz :  Par la musique et par nos voix).

Le Notre Père, puis ce fut l'église entière qui chantait le chant final:  "Nous chanterons pour toi, Seigneur", comportant des interludes éclatants improvisés.  Nous étions nombreux à avoir la larme à l'oeil.

Et pour terminer ...  un Magnificat à versets alternés !

Thomas Pellerin a pris possession de la console pour une belle version des Pièces d'orgue pour le Magnificat (1706):  suite du IIème ton de J.A. Guilain.  Les versets furent chantés par des hommes du Petit Choeur de Viry et de Charolles, stationnés dans le triforium en haut de la nef.  

Quel beau "baptême" pour un orgue de style français XVIIème !

l'orgue de Charolles:  inauguration

11h00 :  inauguration civile

En amont des "vrais discours", le Maître de Cérémonies Pierre Lemonier a donné la parole à Loïs Belton de Lucenay, présidente des Amis de l'Orgue de Charolles depuis le lancement du projet en 2003.

Le déroulement sagement prévu fut alors perturbé par une longue ovation debout ... reconnaissance éclatante du rôle de l'Association.  La présidente a salué les instances officielles avant de rendre un hommage appuyé à tous ceux qui ont cru à un projet considéré, lors de ses débuts, comme irréaliste et devenu, dans le monde d'aujourd'hui si souvent laid, triste et cruel, un signe de beauté, joie et humanité.

Le curé de Charolles, le Père Bernard Veaux, a alors retracé l'histoire, depuis le cri , tel celui de Judas :  "à quoi bon tout cet argent dépensé pendant que des pauvres en ont besoin ? " jusqu'à l'évidence qui paraît aujourd'hui :  l'Eglise tient en même temps à l'attention aux plus démunis et au soutien à la beauté (dont les démunis eux-mêmes ont tant besoin).

l'orgue de Charolles:  inauguration
l'orgue de Charolles:  inauguration
l'orgue de Charolles:  inauguration
l'orgue de Charolles:  inauguration

Le maire de Charolles, Pierre Berthier, a alors ouvert la série de discours officiels, suivi par Edith Gueugneau, députée de Saône-et-Loire, et Gilbert Payet, préfet de Saône-et-Loire.  Tous ont souligné les aspects remarquables de cette réalisation par laquelle l'Etat et les Collectivités soutiennent la culture en créant du patrimoine durable.

Une surprise nous attendait.  Reprenant la parole, Pierre Berthier a alors annoncé l'attribution à Loïs Belton de Lucenay et à Quentin Blumenroeder de la médaille de la Ville de Charolles.  Un moment émouvant ...

l'orgue de Charolles:  inauguration

Embrassades de la présidente avec le Maire Honoraire de Charolles Jean Drevon qui, fort réticent en 2003, avait relevé le défi en 2007 ...  et choisi Quentin Blumenroeder lors de l'appel d'offres fin 2012.

Est-il nécessaire de souligner le contentement des adhérents de l'Association et des donateurs présents ?

Ce fut le moment d'écouter le Grand Dialogue de Louis Marchand interprété par Thomas Pellerin, avant de se retrouver tous sur la place pour le Vin d'Honneur offert par la Ville.  Quelle matinée !

14h30 :  une après-midi de "dégustations musicales"

Le programme musical de l'après-midi fut tout simplement somptueux.  S'agissant d'un orgue de style franco-flamand "élargi" - ouvert donc aux répertoires voisins, tant géographiquement (toute l'Europe) que chronologiquement (depuis la fin de la Renaissance jusqu'à la première partie du XVIIIème siècle et même au-delà) il nous avait toujours semblé évident que le programme inaugural devait mettre en valeur cette "universalité qualifiée".  En effet, un seul programme de concert inaugural ne pouvait suffire ...

Hélas !  aucune photo de ce qui fut un véritable festin musical n'est disponible.  (Tous ont suivi la consigne :  seuls les photographes accrédités devait photographier :  j'espère recevoir des documents et les mettrai en ligne aussitôt.)  Mais en fait :  qu'a-t-on à faire d'une suite de photos d'organistes installés à la console?  Il vaut mieux vous rappeler le programme de l'après-midi :

  • Jean-Marie Tricoteaux :  de la Renaissance finissante à Jehan Titelouze

    • Philips - Titelouze - Racquet​

  • Jean-Luc Ho :  l'orgue parisien

    • François Couperin​

  • Etienne Baillot :  le répertoire ibérique

    • Mudarra - Cabezon - Arauxo - Cabanilles - Ximénez​

  • Stéphanie Paulet  (violon) et Elisabeth Geiger :  l'orgue dans la musique d'ensemble

    • pièces du Manuscrit XVI 726 du Minoritenkonvent​

  • Jérôme Mondésert :  le répertoire germanique et de l'Europe du nord

    • Praetorius - Sweelinck - Weckmann - J.S.Bach​

  • Martin Gester :  un pas vers la musique galante

    • Corrette - Rameau - Beauvarlet Charpentier - Mozart - J.Haydn​

 

Notre idée était que cette séquence serait longue, trop longue pour que tous veuillent la suivre dans son intégralité :  il était donc prévu que l'on puisse circuler librement dans l'église tout au long.  Mais nous avions tout faux !  Les gens sont venus ...  mais ils sont restés, subjugués par la beauté de l'orgue, de son répertoire et de la maîtrise des interprètes.   L'impressionnante diversité que permet notre instrument a été magistralement et définitivement démontrée ...

L'église fut enfin libérée - avec un peu de retard - pour la messe basse du samedi soir.  Les uns sont rentrés chez  eux ou chez leurs amis, tandis qu'environ 200 autres ont rejoint la salle où allait avoir lieu le traditionnel "repas de l'orgue", un "dîner debout" favorable à toutes les rencontres, toutes les retrouvailles, toutes les conversations.   

Rendez-vous au lendemain!

l'orgue de Charolles:  inauguration
bottom of page