top of page

il s'installe !

 

A quelques jours seulement du départ de l'orgue de Haguenau pour son grand voyage qui l'amènera à Charolles, nous ouvrons cette page.

 

Ne vous attendez pas à y trouver des articles soigneusement rédigés ...

La période qui s'ouvre va être trop dense. 

C'est pourquoi vous trouverez ici une série de galeries où seront affichées les photos avec un minimum de commentaires - mais un minimum de délai également.

 

En amont, plus de douze ans de travail.

 

Et voici de quoi nous avons vécu depuis presque deux ans ...  du virtuel !

l'inauguration : dimanche 3 juillet 2016

10h30 :  la grand messe de l'orgue

 

De nouveau, l'église est bondée.

L'orgue sera naturellement bien plus "en avant" que pour un office classique.  

A la console, Guillaume Prieur,

titulaire de l'orgue Ahrendt de la Primatiale de Lyon.

Il jouera la Pièce d'Orgue BWV 572                                               et  "Schmücke dich, o liebe Seele" BWV 654 de J.S. Bach       et l'Offertoire sur les Grands Jeux

de la Messe des Paroisses de F. Couperin.

Monsieur le Curé avait déclaré la veille:

 

La paroisse elle-même ne se précipitait pas sur ce projet,

sachant qu’elle ne pourrait pas elle-même apporter de financement.

 

Par ailleurs, elle se posait l’éternelle question de Judas,

lui qui s’offusquait du geste déraisonnable de Marie-Madeleine

versant un parfum précieux sur les pieds de Jésus :

« à quoi bon tout cet argent dépensé pendant que des pauvres en ont besoin ? »

 

Heureusement, la tradition de l’Eglise indique assez clairement

qu’il convient de tenir les deux choses à la fois : l’attention aux plus démunis

et le soutien à l’art, à la beauté, ... ce dont les plus démunis eux-mêmes ont besoin.

 

Aujourd'hui, dans son homélie, il poursuit ...

Nous ne nous réjouissons pas aujourd’hui de l’orgue

comme si c’était un cadeau tombé du ciel ou des largesses de la république !

...  il a fallu batailler, persister, convaincre, rebondir, entraîner, et bien sûr mettre la main à la poche !

Cela représente bien des efforts, des sacrifices, des croix ...

 

Aussitôt prononcé le "Ite missa est" prennent place sur les marches d'autel les effectifs regroupés des trois chorales « la Clé des Chants », « Vocalise » et « le Petit Chœur de Viry et de Charolles ».   En avant pour un moment bref mais intense :  le premier choeur du "Gloria" (A. Vivaldi) - "Es woll' uns Gott genädig sein" et  "Ein feste burg ist unser Gott" (harmonisations de J.S. Bach) - le choeur "Halleluja" du Messie (G.F. Haendel), tout avec accompagnement d'orgue naturellement.

15h00 :  présentation de l'orgue et concert inaugural

 

Cette dernière séquence s'articule en deux parties ...

 

D'abord, la présentation de l'orgue par Quentin Blumenroeder :  les explications musicales sont soulignées par des improvisations de Jean-Marie Tricoteaux.

C'est également l'occasion de présenter les membres de l'équipe de la Manufacture qui sont (presque) tous présents.  Une ovation pour ceux qui ont construit cet orgue merveilleux!

Enfin, le tant attendu concert inaugural donné par François Ménissier.

C'est non seulement un organiste incomparable, maîtrisant toutes les nuances du toucher qui permet véritablement à cet instrument de "parler" :  c'est également le co-concepteur, avec Quentin Blumenroeder, de la partie sonore de l'orgue.  Elaborer la composition d'un instrument basé sur Jehan Titelouze, mais (grâce à certains ajouts fort créatifs) ouvert à l'interprétation de l'ensemble du répertoire européen entre 1600 et 1750, quelle gageure, brillamment réussie !

Un programme magnifiquement composé où les auteurs anciens Titelouze, Scronx, Kerckhoven, Grigny, Thomelin, Buxtehude et J.S. Bach alternent avec Alain, Messiaen et Leguay.  La présence de la musique contemporaine peut surprendre dans le cas d’un instrument comme celui de Charolles :  mais lorsque, comme François Ménissier, on connaît intimement le répertoire et la technique du XVIIème siècle, on peut relever de façon magistrale le défi de jouer des œuvres (soigneusement choisies) du XXème siècle, dont une oeuvre de Jean-Pierre Leguay.  Un moment véritablement grandiose.

Inauguration FRANCOIS ET LOIS.jpg
Inauguration 092  AVEC LEGUAY 1000.jpg

Emotion supplémentaire :  Jean-Pierre Leguay était dans la salle !

Et pour terminer, le "Verre de l'Orgue" offert par les Amis de l'Orgue de Charolles sur la place.

bottom of page