top of page

semaine pédagogique

"autour de l'orgue" 2017 

les "journées de l'orgue de Charolles"  

5 - 6 ...  puis 7 - 8 - 9 juillet 2017 

un lancement réjouissant

Mettre en valeur notre orgue enfin là - c'est notre objectif statutaire.  Nous avons beaucoup réfléchi à la façon de procéder.

Déjà, en 2016, les "Concerts du Marché", détendus et festifs, nt attiré beaucoup de monde. Ces moments véritablement populaires étaient remarquables pour leur bonne tenue ("populaire" n'indique aucun laisser-aller !  la qualité de l'écoute a été unanimement salué par les concertistes).  De nombreuses personnes faisaient beaucoup de kilomètres pour assister : d'autres revenaient chaque semaine ...  Le programme 2017 est déjà bouclé.

Mais, dans le droit fil de l'inauguration, nous souhaitions programmer un grand week-end dense, à "immersion totale" (dans l'écrin du paysage bocagé du Charolais-Brionnais qui rend Charolles une des plus merveilleuses destinations imaginables pour des vacances mémorables).

Inutile de commenter la qualité de "l'affiche", totalement "en phase" avec le profil musical somptueux de l'orgue de Charolles ...

Déjà, en amont de ces trois "Journées" ...  le master class avec Freddy EICHELBERGER

ouvert aux organistes et clavecinistes : 

l’oeuvre pour orgue de J.H. d’Anglebert et L. Couperin

à interpréter, « à improviser »

Les passionnés de la musique du XVIIème siècle n’auraient pas pu imaginer de sujet plus intéressant pour la (brève) master class de Freddy Eichelberger :  « autour de Louis Couperin » ( = d’Anglebert … l’ornementation à l’orgue … l’improvisation …)

Un point de départ essentiel (et absolument logique) était la constatation que Couperin et d’Anglebert, contemporains, devaient pratiquer le même langage musical.  Les œuvres pour clavecin de d’Anglebert étant chargées d’une ornementation redoutable, on ne peut guère imaginer de jouer Louis Couperin « tout nu » ainsi que les partitions semblent le suggérer.

Suivait, bien sûr, un tour d’horizon de l’ornementation française de l’époque, appliquée à des passages conjoints et autres motifs simples …  mais avec le toucher approprié.

Après quoi …  en route pour l’improvisation d’une Fantaisie à deux ou à trois voix avec des entrées fuguées (autant ornées que possible).  Freddy Eichelberger est un pédagogue génial et pour l'organisatrice qui assistait discrètement, c'était absolument fascinant.

Chapeau aux participants !  Au concert de fin de master class ils n’ont seulement joué du répertoire préparé …  mais improvisé pour les auditeurs.

Quant aux "Journées" proprement dites ...   par ici pour le programme !

Et plutôt que de vous donner d'innombrables photos de la même console sous les mêmes angles avec juste l'organiste qui change ...  voici plutôt des photos prises à d'autres moments.

Mais comment oublier la fidèle équipe qui a assuré l'accueil du public et des musiciens ?

ils méritent bien leur propre galerie photo ...

l'équipe

bottom of page